Il commence par me parler de son domaine italien

Londres est à son plus venteux et pluvieux, et je lui dis que j’aurais préféré prendre ce petit-déjeuner autour d’une papaye ou deux dans l’un de ses villages de vacances (deux au Belize, un au Guatemala, un en Argentine et un en Italie.) “C’est bien pour ça qu’ils se trouvent là-bas” répond-il gaiement. Il commence par me parler de son domaine italien, Palazzo Margherita, dans la petite ville de Bernalda, dans les collines d’une région pauvre, la Basilicate.

“C’est là où… quel est le titre de ce grand film de Visconti où les frères partent vivre au nord ?” Rocco et ses frères, je réponds. “Voilà. C’est de là qu’ils étaient.” On dirait que toute notre conversation va se refléter dans l’histoire du cinéma, ce qui me va très bien. “C’était un endroit mythique dans notre famille” poursuit-il. “J’avais un grand-père qui était un sacré personnage, Agostino. Il était né à Bernalda, et il racontait toujours à ses sept fils ces fabuleuses histoires du passé. Et donc, à 17 ans, j’ai décidé de visiter cet endroit. Personne dans la famille n’y était jamais retourné.”

 

 

Francis Ford Coppola  : “La faillite, c’est comme un tremblement de terre, il y a des répliques”
Fonte: Le Nouvel Economiste

Annunci